BONNE ANNEE DU CHEVAL

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Soirée d’information et d’échange au centre MEDCHIBEL

LE CENTRE MEDCHIBEL

Vous accueille pour une soirée

d’information et d’échange autour

de la MEDECINE CHINOISE

:

CENTRE MEDCHIBEL

RUE RAYMOND LEBLEUX 47A

1428 LILLOIS-WITTERZEE

Quand :

Le vendredi 8 NOVEMBRE 2013 à 19H45

MERCI DE CONFIRMER VOTRE PRESENCE AU 0478 95 61 98

OU ENCORE ICI : medecinechinoise.belgique@yahoo.com

Au plaisir de vous voir.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Pensée du jour

Les mots servent à communiquer les idées.

Quand les idées sont comprises, les mots sont oubliés.

Où trouverai-je un homme qui a oublié les mots?

C’est avec lui que je voudrais parler.

Zhouang Zhou 4 siècles avant J.C.

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

CHOLESTEROL, UN BUSINESS QUI REND MALADE.

http://www.rts.ch/video/emissions/36-9/4000569-cholesterol-un-business-qui-rend-malade.html#/video/emissions/36-9/4000569-cholesterol-un-business-qui-rend-malade-quand-la-memoire-se-trouble.html

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Vidéo de l’UNESCO sur l’acupuncture et la moxibustion selon la médecine chinoise.

 

 

Voici une vidéo faite par l’UNESCO présentant rapidement et simplement une  des quatre branches de la médecine chinoise: L’acupuncture et la moxibustion.

http://www.youtube.com/watch?v=-0cgREA2io8

Publié dans Acupuncture | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

L’ACUPUNCTURE DE MAITRE TUNG

L’acupuncture de maître Tung est une façon d’utiliser l’acupuncture originelle (voir explication ici: http://www.acupuncture-belgique.be/2011/07/lacupuncture-oui-mais-laquelle/) selon la lignée familiale du docteur C.C. Tung.

Je m’efforce d’incorporer dans ma pratique des méthodes issues de la tradition médicale chinoise: non par idéologie mais simplement parce qu’elles répondent à une logique bien concrète et leur puissance d’action est redoutable.

Maître Tung Ching-Chang est originaire du nord de la Chine. Il s’enfuit à Taiwan en 1949 et décède en 1975.

Il est reconnu comme étant l’un des plus grands acupuncteurs.

Il traite 100 patients par jour dans son petit cabinet et doit son succès à l’extrême efficacité souvent instantanée de ses traitements d’acupuncture.

Il utilise peu de points qu’il choisit avec pertinence selon leurs potentialités et souvent à distance du problème.

Ainsi le patient est à même de donner un compte rendu immédiat, ce qui permet de réajuster le traitement au cours d’une même séance. Par exemple pour un problème de nuque on peut choisir des points sur le bas de la jambe ce qui autorise le « mouvement-test » que l’on ne pourrait pas demander si les aiguilles sont placées sur la nuque.

Sa famille transmet cette méthode spéciale de génération en génération depuis au moins 300 ans. Elle intègre les principes de nombreuses écoles d’acupuncture et de médecine chinoise classique.

Docteur Tung révèle le secret familial pour que ce système ne meurt pas et pour que le plus de personnes possibles en bénéficient. Son travail est propagé à travers ses étudiants et les étudiants de ses étudiants. De cette manière, j’ai accédé à ce trésor vivant et intact.

Je suis étonné de la réponse positive que j’obtiens avec ce système très simple. Je l’appelle l’effet « xiao yao san » en référence à cette formule réputée de phytothérapie chinoise, en la prenant elle soulage tant que le patient éclate de rire.

Je constate cet effet avec cette méthode d’acupuncture, certains de mes patients rient aux éclats pour exprimer leur surprise quant à la soudaineté de la délivrance.  Ils se reconnaîtront!

Les points utilisés dans cette méthode sont souvent qualifiés de « magiques ». Mais pour arriver à un tel résultat, il faut une compréhension approfondie de la théorie sophistiquée des canaux d’acupuncture et bien assimiler l’approche unique et affinée au cours du temps par la famille Tung.

La plus grande complexité c’est la simplicité.

Appliquée correctement, l’acupuncture de maître Tung est indolore, rapide, efficace et ne nécessite que quelques séances si l’atteinte est aigüe.

Une gamme complète de problèmes peut être traitée incluant les allergies, l’asthme, l’anxiété, l’arthrite, les douleurs de dos et la sciatalgie, la paralysie faciale afrigorée, la bronchite, le canal carpien, l’Hyper Tension Artérielle, le simple rhume ou grippe, la constipation, la diarrhée, les douleurs d’oreilles et acouphènes, l’eczéma, l’acné, psoriasis ou autres problèmes de peau, l’oedème, l’épaule gelée, les migraines, l’impuissance, l’insomnie, la laryngite, les problèmes de règles, la ménopause, les nausées et vomissements, les engourdissements et neuropathies, les douleurs de tous types, les problèmes de prostate, les rhumatismes, le stress, l’accident vasculaire cérébral, le tennis elbow, le syndrome des jambes sans repos, la neuralgie du trijumeau avec quelques aiguilles (cette liste n’est évidemment pas exhaustive).

Bibliographie: Prise de notes des cours de Robert Chu.

 

 

 

 

Publié dans Acupuncture, Médecine Chinoise, News | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

L’acupuncture, oui mais laquelle?

Il y a plusieurs façons de pratiquer l’acupuncture. Dans nos contrées, nous sommes même les « champions » dans la diversité des styles.

Une synthèse me semble bien utile pour clarifier les idées:

1. L’Acupuncture « Originelle »:

« Lorsque vous voulez puiser de l’eau d’un puit sec, il faut creuser beaucoup pour y trouver très peu d’eau. Si vous allez à la source, il ne faut pas creuser pour avoir toute l’eau souhaitée » Robert Chu

La source de l’acupuncteur c’est le canal d’acupuncture (voir l’explication de ce concept ici: http://www.medecine-chinoise.be/medecine_moderne_chinoise-qi_meridiens_points.awp). Pour le diagnostic en acupuncture, on recherche le canal impliqué.

Cette acupuncture dite originelle est une branche de la médecine chinoise.

Elle possède son propre raisonnement qui est basé sur la théorie des canaux d’acupuncture et sur la fonction des points d’acupuncture tiré directement des textes fondateurs de cet art médical.

Cette branche comporte plusieurs « écoles », les méthodes varient mais la source est commune. Malgré leurs caractéristiques propres et différentes et leurs intérêts particuliers, ces méthodes sont liées et se complètent.

Ce style d’acupuncture pratiqué dans les règles est très puissant et grâce à ses résultats, fait la renommée de l’acupuncture depuis ses commencements.

2.L’Acupuncture « Universitaire »:

C’est aussi une branche de la médecine chinoise. En revanche le raisonnement vient d’un autre système de pensée, celui de sa branche soeur, la pharmacopée chinoise.

Cette utilisation qui agit en tant que substitut aux plantes chinoises est bonne mais les résultats sont forcément moins surprenant qu’avec le 1er style cité.

Dans ce style UniversitaIre on utilise les points selon leurs fonctions mais sans suivre la logique qu’il y a  derrière ou en suivant la logique d’un autre système.

C’est un bon système standard. C’est comme l’application d’une recette de cuisine. C’est bien mais un bon cuisinier rajoute une pincée par-ci et une par-là, il ne suit pas la recette d’un autre…

Explication de l’existence de ce style:

La médecine chinoise telle qu’elle se pratique dans le monde est le fruit d’un remaniement important pendant la 2ème guerre mondial sous l’influence de Mao Ze Dong.

Au contact de la médecine moderne occidentale, il a voulu proposer une médecine chinoise unie et moderne.

A cette époque les « guerres de chapelles » étaient légion dans le milieu de la médecine chinoise. Ainsi dans le but de rassembler, le système s’est modélisé en se séparant d’une partie du patrimoine.

La pharmacopée et l’acupuncture ont fusionné. La pharmacopée chinoise a été privilégiée, ce qui explique le niveau d’excellence des médecins chinois d’aujourd’hui pour cette branche.

Ce style est-il encore Traditionnel?

L’appelation « Traditionnelle » que font les occidentaux est trompeuse car aujourd’hui ce qui est enseigné dans les écoles et Universités est un paradigme moderne. De plus si on est traditionnel on suit l’original or dans le terme chinois, il n’y a pas cette notion de Tradition…

LE PARADOXE:

Dans nos pays où l’on suit le modèle Universitaire chinois à moitié, se développe une acupuncture selon le raisonnement de la pharmacopée chinoise SANS apprendre la pharmacopée chinoise en elle-même! Au contraire, on essaye de la discréditer. Comprenne qui pourra. C’est ce que j’appelle LE paradoxe.

Avant cette ère de changement moderne, un acupuncteur était formé par un…acupuncteur. Et le phytothérapeute formé par un spécialiste de…pharmacopée. Question de bon sens. Par contre tous les plus grands acupuncteurs,  même ceux ayant des résultats époustouflants intègrent la pharmacopée chinoise dans leur pratique. A méditer…

3. L’acupuncture « Scientifique »:

Il s’agit d’une acupuncture selon les indications,  les effets et les procédés de la science moderne.

D’après les aficionados de ce style, l’indication principale est la douleur. Expliquant l’action sur le système hormonal, neurologique, sur la détente des tissus environnants, sur les zones réflexes (auriculothérapie)… et utilisant par exemple l’electro-stimulation sur les aiguilles.

La médecine chinoise ayant grandi sans la médecine moderne occidentale, l’apport de la science est intéressante à la seule condition de ne pas oublier les précèptes qui font la richesse de la médecine chinoise.

Mais l’explication d’un système par un autre est périlleux. D’autant que l’intérêt réside dans cette différence pour une réelle complémentarité, sauf si le but est d’absorber un des système par celui qui domine… (voir l’article sur ce sujet http://www.acupuncture-belgique.be/2011/05/medecine-integrative-ou-medecine-absorbante/)

4. L’acupuncture « Version Bis »:

C’est l’acupuncture revue et corrigée par des personnes ayant rarement fait l’effort ingrat d’apprendre la médecine chinoise.

Il s’agit d’invention parfois séduisante en théorie mais sans le recul et l’efficacité clinique que cette médecine a accumulés.

Ce que l’on peut regretter c’est la confusion qui est souvent entretenue en revendiquant les termes d’acupuncture « Traditionnelle » ou sous des termes aussi flous que méthode « Ancestral », le tout entouré d’un exotisme à consonnance asiatique…

5. L’acupuncture « New-Age »:

Ici aussi on emprunte quelques notions à l’acupuncture chinoise et on modifie beaucoup mais cette fois sans s’en cacher.

On fait s’enchevêtrer tel un « patchwork », les croyances de sources diverses.

Les inspirations sont nombreuses et variables, c’est parfois digne du concour Lépine. Par exemple: on masse les points d’acupuncture avec des huiles essentielles, avec des pierres chaudes, on utilise les couleurs, on utilise la technologie de pointe type laser, physioscan…

La cible visée est:  »bien-être »et/ou  »spirituel ».

 

Voilà pour cette petite synthèse. J’espère avoir éclairé votre lanterne…chinoise.

A bientôt.

Vincent Thumelaire

 

 

Publié dans Acupuncture, Médecine Chinoise, Non classé | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

LA SURMEDICATION

Cette rubrique est informative sur les dérives modernes de notre médecine scientifique. Je vous fais part de quelques trouvailles (enquêtes indépendantes et interviews de spécialistes) sur le sujet de la surmédication et ses effets dévastateurs pour notre santé.
Vous serez surpris d’apprendre que plusieurs enquêtes indépendantes démontrent que les effets iatrogènes (effets indésirables provoqués par un traitement médical) sont considérés par de nombreux pays comme la 3ème cause de mortalité!
La commission européenne a estimé en 2008 que les effets indésirables des médicaments tuent 197000 citoyens de l’U.E.!
Vous trouverez les chiffres en détails de ces enquêtes dans les articles.
N’hésitez pas à communiquer votre opinion ou vos trouvailles sur ce sujet.
En tant que soignant, je rencontre souvent des patients en « surmédication », cela rajoute une difficulté supplémentaire aux traitements naturels. La plupart ne sait pas qu’en consommant régulièrement des anti-inflammatoires, ils favorisent… l’inflammation ( selon la science et c’est vrai pour les anti-dépresseurs, anti-cholestérols…)!
Je le répète ici, je suis pour une complémentarité des médecines. Chaque médecine à ses points forts et ses faiblesses. Schématiquement la médecine moderne est spécialisée, conçue pour soigner la « conséquence » mais derrière cette conséquence il y a souvent une cause. Et c’est là où elle peut laisser le relais à la médecine chinoise qui tient compte de ces mécanismes de causalités…
En revanche, ces deux médecines si différentes se partagent un principe de base: NE PAS NUIRE.
Au regard de l’Histoire, je compare la médecine moderne à un adolescent plein de fougue, d’ambition, capable de prouesses et d’exploits…mais aussi faisant parfois preuve d’arrogance et de manque d’humilité malgré son immaturité…Et la médecine chinoise comme un ancien…Les deux personnages sont dignes d’intérêts et ont quelques choses à s’apporter mutuellement…
Bon visionnage et bonne lecture.
Vincent Thumelaire
Vidéos:
gdata.youtube.com
Genève – Le médicament contre le cholestérol, le Baycol, qui a été interdit aux Etats-Unis et retiré des ventes en France, est toujours vendu en Suisse, sous le nom de Lipobay. On attribue plusieurs décès à ce médicament de l’entreprise pharmaceutique allemande Bayer: 31 personnes aux Etats-Unis et
Cette enquête concerne les effets secondaires de médicaments très courants d’usage fréquent, comme le Voltarènes ou le Brufen. Selon cette étude, les anti-inflammatoires provoqueraient quatre fois plus de décès chez les personnes au delà d’un certain âge.
Pascale Clark reçoit le Docteur Dominique DupagneMédecin généraliste à Paris. Animateur du site internet Atoute.org
Articles en anglais:
Publié dans Médecine Chinoise, Non classé | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Florilège de vidéos sur le BA GUA ZHANG.

Pour le plaisir je vous propose une présentation du BA GUA ZHANG=LA PAUME ou LA BOXE DES HUIT TRIGRAMMES (quelques explications ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Ba_Gua_Zhang) à l’aide de quelques vidéos trouvées sur le net.
Cet art martial de la famille interne qui, tout comme la médecine chinoise, prend son inspiration dans le YI JING = le livre des transformations, des changements, des mutations. (explication de ce classique ici:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Yi_Jing)
Le BA GUA ZHANG se pratique notamment pour ce que l’on nomme en médecine chinoise: le YANG SHENG=NOURRIR LA VIE. C’est une méthode de maintien de la santé=prévention et longévité.
Le BA GUA ZHANG utilise les transformations de la paume et le déplacement circulaire en changeant de posture constamment. L’idée est de développer des qualités afin d’échapper à son adversaire tout en contre-attaquant. Le cercle symbole céleste signe la complétitude, l’achèvement.
Cette « gymnastique » permet une libre ciculation du QI (explication de ce concept ici:  http://www.medecine-chinoise.be/medecine_moderne_chinoise-qi_meridiens_points.awp) dans chaque partie du corps. Cela augmente le tonus et la vigueur spirituelle sans qu’on ait besoin d’employer la volonté.
C.J. JUNG voit dans ce « mandala dansé » un symbole de caratère global, exhaustif, intégrant la totalité du corps physique et du psychique. « Le pas circulaire » possède un caractère original, atypique, inactuel: il trace un chemin de connaissance dans une gestuelle à la fois exigeante et finalement ludique, contraignante et libératrice, banale et profonde.
Le registre de perception s’atteint non par la tension d’un effort mais au contraire par un état d’abandon de soi, de décontraction éveillée, de disponibilité.
C’est le vide de la disponibilité intérieure qui permet de remplir le « marcheur ».
L’assimilation des détails techniques, outre son intérêt sur le plan martial, dissout les tensions intérieurs et aiguise l’attention de l’esprit. Il s’agit non d’une ascèse tournée vers le renoncement ( contrairement à un ascétisme statique et hiératique), mais d’une spiritualité pragmatique qui s’incarne dans un travail dynamique sur le corps.
La pratique de cet exercice conscient échappe à la notion de performance ou d’exploit sportif de l’homme moderne…
Le BA GUA ZHANG renvoie à un exercice d’existence. Il est une stylisation raffinée de l’existence.
Bon visionnage.
Vincent Thumelaire
Bibliographie: « La transmission vivante du Ba Gua Zhang » art martial et Qi Gong taoïste. Liu Jing Ru et Jérôme Ravenet
L’agilité et la maîtrise de cet homme très âgé est inspirante!
Born in the 19th year of Emperor Guangxu’s Reign of the Qing Dynasty (1893), he is 116 years old. His name is Lu Zijian and he lives in Chongqing City, Sichu…
Un praticien avec des détecteurs de mouvements. On apprécie la « rondeur » de cet exercice.
Recently, Energy Arts Instructor Lee Burkins was allowed access to the Monfort Human Performance Lab at Mesa State College in Grand Junction, Colorado. He ha…
Un moine taoïste en action.
gdata.youtube.com
Master Zhong Xueyong performing the Wudang Bagua in absolut perfection. For further information see http://wudang.org/ and http://wudang-dao.de/
gdata.youtube.com
Bagua Zhang or the eight-diagram palm is one of the most popular schools in China. It is also called Youshen Bagua (roving eight-diagram), Longxing Bagua (dragon-shaped eight-diagram), Xingyi Bagua (Xingyi eight-diagram Chuan), Yinyang Bapan Zhang (positive-negative eight-plate palm),…
A disciple of Master Wang Xing Qing performs a Wudang Bagua form at the Yuxu Palace in Wudang, China. (Visit us at www.gongfuchina.com.cn) (c)
Mon professeur en action.
Preview of 3-DVD series on Ba Gua Zhang with Tom Bisio. Available from Single Step Productions http://www.singlestepproductio​ns.com/ Released February 2010. M…
Les 2 vidéos qui suivent présentent plus longuement cette pratique par Jerôme Ravenet, un spécialiste français.

www.dailymotion.com

Une présentation du ba gua zhang, art martial chinois interne, par Jérôme Ravenet, plusieurs fois champion dans différentes catégories (national et international), élève, héritier et représ
e

www.dailymotion.com

Une présentation du ba gua zhang, art martial chinois interne, par Jérôme Ravenet, plusieurs fois champion dans différentes catégories (national et international), élève, héritier et représe
Publié dans Médecine Chinoise, Non classé, Qi Gong | Laisser un commentaire

Traiter les maladies émotionnelles et mentales en médecine chinoise

Avec la médecine chinoise, on est condamné à étudier toute la vie.

Le choix de mes formations vient évidemment de mes affinités mais aussi du souci de proposer des solutions aux plaintes de mes patients.

Or le constat que je partage avec de nombreux soignants, c’est la proportion élevée de patients souffrant de mal-être psychique. Et ce, même si le motif de consultation est autre.

Je viens de clôturer une spécialisation concernant la prise en charge des troubles psychiques et émotionnels en médecine chinoise.

La médecine chinoise a une conception globale d’un individu, le corps et l’esprit sont indissociables. Notre sphère psychologique est associée à nos manifestations physiques.

En médecine chinoise les troubles psychologiques se traitent par le biais des plaintes corporelles. Le « support » de soins est le corps, il  n’existe pas de « psychologie à la chinoise ».

Par conséquent, les critères de soins et d’évaluation sont concrets et viennent du décodage particulier de l’être humain que nous offre la médecine chinoise. Ces critères ne font pas de place au sous-entendu, ce qui est identifié est palpable « ici et maintenant ».

La référence demeure le syndrome (voir l’explication de ce concept ici: http://www.medecine-chinoise.be/medecine_moderne_chinoise-concept_syndrome.awp) qui s’exprime par un ensemble de signes tant psychiques que somatiques.

De part leur culture confucéenne, les chinois n’expriment pas leurs émotions. La conséquence est une conversion possible des troubles psychiques en manifestations corporelles.

De part cet état de cause, les médecins chinois ont poussé très loin la recherche de ce phénomène expliquant que l’esprit et le corps ne peuvent pas se manifester l’un sans l’autre et que le déséquilibre de l’un est en même temps le déséquilibre de l’autre.

Aujourd’hui, on bénéficie du travail de ces spécialistes qui nous offrent de réelles solutions concernant de nombreux troubles tels que:

psychose dépressive, schizophrénie, dépression mentale, mélancolie, maladies mentales durant la péride de menstruation, maladies mentales de la ménopause, neurasthénie, insomnie, anxiété (angoisse et névrose d’angoisse) trouble obsessionnel et compulsif (TOC), peur (frayeur-phobie), trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (THDA), troubles de la mémoire, tristesse…

En rendant acteur de sa santé et en proposant des traitements naturels, simples, concrets et efficaces, la médecine chinoise (via l’acupuncture, la phytothérapie chinoise et la diététique chinoise)  répond à la demande croissante de patients souhaitant s’attaquer au mécanisme causant leur mal-être.

Merci de votre attention.

Vincent Thumelaire

Publié dans Acupuncture, Médecine Chinoise, News, Phytothérapie chinoise | Laisser un commentaire